Mise en place d'un protocole sanitaire d'intervention dans les résidences

travaux2

Afin de limiter les risques de propagation du virus, l’office a établi un process en 3 étapes déstiné aux entreprises qui interviennent dans ses résidences.

Etape 1 : la préparation de l’intervention

Un questionnaire de santé, lié au coronavirus, est soumis aux habitants du logement. Il permettra de déterminer si un membre du foyer est considéré comme vulnérable ou bien s’il présente des risques d’être infecté. Les réponses conditionneront les modalités d’intervention.

Etape 2 : avant d’entrée dans le logement

Le prestataire devra s’assurer à travers un nouveau questionnaire que le locataire ne présente pas de symptômes du coronavirus. Si c’est le cas, le professionnel devra contacter Angers Loire habitat pour savoir si l’intervention présente un caractère d’urgence et doit être maintenue.

Etape 3 : au cours de l’intervention

Afin de limiter les contacts avec les équipements du logement, les locataires seront invités à faciliter l’accès à la zone de travail, en laissant si possible les portes et fenêtres ouvertes et la lumière allumée. Lorsque cela est possible, les membres du foyer doivent quitter la pièce dans laquelle a lieu l’intervention sinon les mesures de distances sociales s’appliquent. Le port du masque est fortement recommandé.

Toutes les interventions dites urgentes seront réalisées quel que soit l’état de santé du locataire. Cependant, les prestataires devront faire preuve d’une plus grande vigilance et s’équiper des protections recommandées par le guide de lOrganisme Professionnel de Prévention du Bâtiment et des Travaux Publics (OPPBTP). Le locataire devra, quant à lui, s’isoler, si possible, durant l’intervention.

Des protocoles spécifiques ont également été mis en place pour les interventions dans les logements vacants et les parties communes.